Ah, les journées spéciales « jeunes filles », qu’est-ce qu’on les aime ! Ce fut un vrai bonheur de se retrouver à l’église de Mon Caprice, le samedi 10 mars, avec les jeunes filles du Sud et de l’Ouest.
Après les bises et les câlins des retrouvailles, on commence ! Aude accueille les jeunes et Anne-Laure nous présente « la boîte à complexes ». Toutes les jeunes filles et les encadrantes doivent écrire sur un petit morceau de papier anonyme leur(s) complexe(s) pour le glisser dans la boîte.
Tout de suite après, on enchaîne avec un premier jeu collectif qui ne manque pas de nous faire rire ! Bousculades, cris, chutes : c’est le chaos total ! Ensuite, les filles sont séparées en trois groupes. D’abord, un jeu qui permet à la fois de mieux se connaître et de manger des sucreries – c’est tout « bénef » ! – puis un autre, où les filles doivent deviner quelle encadrante a écrit quoi. Mais qui est donc cette encadrante qui n’aime pas mélanger son riz et cari et avoir les pieds sales ? Laquelle aime le silence, l’air frais ou encore les petits objets (boîtes, stylos, …) » ?
Après cette matinée bien animée, on chante et on rend grâces pour le repas. Eh oui, déjà midi ! Pause-déjeuner alors que certaines encadrantes dépouillent la boîte à complexes et préparent la suite de la journée.
Un petit coup de balai et on s’assemble à nouveau dans l’église, en attendant avec impatience, ce que nous réserve l’après-midi.
Ouh la, mais que se passe t-il ? Avec ce maquillage très prononcé, ces deux jeunes filles ne passent pas inaperçues. Pourtant ce matin, elles n’étaient pas maquillées ! Mais, le clou du spectacle, c’est la sœur Claudie qui débarque avec une triple couche de fond de teint et toute peinturlurée. Vraiment inhabituel et surprenant ! On a toutes deviné de quoi on va parler.
Après un défilé dans les rangs, pour être sûre que toutes ont bien vu les trois mannequins, Gladys commence son partage avec le soutien de Julie, notre maquilleuse professionnelle. Quelques conseils beauté et surtout de sobriété pour nous qui sommes de jeunes chrétiennes, censées refléter l’image de Christ ! A chacune sa personnalité, ses traits, sa couleur de peau et surtout … son âge ! Rien ne nous empêche de cacher nos petits défauts et notre fatigue, mais restons sobres. Attention à l’esprit du monde et à la séduction ! Et soyons nous-mêmes !
Une bonne transition pour un autre sujet sensible ! Anne-Laure donne les résultats du dépouillement de la boîte à complexes et encourage les jeunes filles à s’accepter comme elles sont, ce qui revient à accepter comment Dieu les a créées. Impossible qu’Il se soit trompé ! Quand le monde dit que mon visage devrait être plus comme ci, et mon corps moins comme ça, la Parole de Dieu me dit que j’ai été créée à Son image et que je suis une créature merveilleuse. C’est un moment interactif où les filles donnent aussi leur avis et apportent toutes les bonnes réponses. Mais il ne suffit pas de connaître la Vérité, il faut pouvoir l’accepter, pour qu’elle soit une réalité pour chacune de nous.

« La grâce est trompeuse et la beauté est vaine – elle ne sert à rien – C’est la femme qui craint l’Eternel qui sera louée. » (Proverbes 31:30). 

Alors, arrêtons de faire une fixation sur notre physique et laissons le Seigneur nous libérer de nos complexes ! »

C’est un miracle que Jésus fait dans beaucoup de cœurs, ce jour-là. Après que Clarisse et Maëva aient donné leur témoignage sur ce même thème, les jeunes filles concernées s’approchent pour qu’on prie ensemble. Tous les complexes sont restés dans la boîte et interdiction d’aller y fouiller à nouveau !
« Ce qui m’a beaucoup interpellée, c’est l’image que l’on a de nous-mêmes et à quel point cela peut être une barrière dans nos vies. Pour ma part, je me compare trop aux autres. Je sais que c’est un frein, car je me dis toujours « Pourquoi je ne suis pas comme telle personne ? » ou « Ah j’aimerais bien être comme elle ! », comme si je n’étais jamais assez bien. Mais, on n’est pas assez bien pour qui, au final ? C’est cela qui m’a touchée, c’est que l’on se base sur des idéaux qui ne sont même pas réels. C’est fictif puisque la perfection n’existe pas et malgré tout, le Seigneur nous aime. Il nous a créées à Son image et c’est largement assez. C’est extraordinaire de réaliser que chacun est unique et qu’il apporte un plus. Alors, pourquoi vouloir changer ? » 
Ophélie

« Nous avons passé un moment merveilleux. Nous avons réellement senti la présence du Seigneur parmi nous. Je m’attendais à être touchée par le Seigneur et Il a fait au-delà de mes espérances. Parfois, je me demande pourquoi et comment Il peut m’aimer autant. Moi ? Je ne voyais, ni ne comprenais la valeur que j’ai aux yeux de Dieu. Observez un flocon de neige, composé de cristaux symétriques, réfléchis, de colonnes, d’aiguilles précisément taillées, de plaques hexagonales. A plus forte raison, nous sommes créées précieusement par le Seigneur ! Ce Dieu merveilleux est le plus grand des artistes et Il nous aime. Il suffit juste d’ouvrir les yeux. Nous sommes des créatures merveilleuses et ce n’est pas pour rien qu’Il nous a créées. Ce moment m’a prouvé, une fois de plus, à quel point nous sommes précieuses, importantes, aimées, et tout ça, pour le Seigneur. »
Tahina

Pin It on Pinterest